• Inspiration
  • Matériau
  • Durabilité

Durabilité

L’APPROCHE DURABLE : UNE VALEUR ANCREÉ DANS NOTRE ADN.


Notre entreprise familiale soucieuse des futures générations transforme depuis plus d’un siècle des matières premières naturelles en produits durables à la beauté intemporelle, et a fait du développement durable l’une de ses valeurs phare. 100 % recyclable et composé à 20 % d’acier recyclé, notre acier émaillé est par ailleurs le matériau le plus durable pour les produits sanitaires. En toute logique, notre approche en matière de production et de transport est elle aussi axée sur la préservation des ressources.

En 2017, les excellents produits écologiques de KALDEWEI ont reçu le Green Gold Design Award. Enfin, la garantie de 30 ans accordée sur nos produits distingue l’acier émaillé des alternatives en plastique et en fait un matériau particulièrement adapté à une construction écologique et climatiquement neutre. La durabilité constitue également un atout pour l’obtention d’une certification de bâtiment écologique, comme la norme LEED par exemple. La longue durée de vie de nos produits garantit par ailleurs leur résistance dans le temps.

DURABLES DÈS LE DÉPART USINE.


Les produits émaillés KALDEWEI sont exclusivement fabriqués à partir de matières premières naturelles. C’est le cas de l’acier et de l’émail, composé de matières premières naturelles telles que quartz, le feldspath et les minéraux. Les éléments de salle de bain sont intégralement recyclables. KALDEWEI est le seul fabricant de salles de bain à fabriquer lui-même son émail et ainsi à contrôler entièrement la composition et le traitement de la finition de surface.

La fabrication écologique et respectueuse des ressources est une évidence pour KALDEWEI. Les dépenses d’emballage et de transport sont réduites au maximum. La concentration de la production sur le site d’Ahlen facilite l’intégration des processus de fabrication et optimise la logistique. KALDEWEI accorde une importance particulière à l’efficacité énergétique et exploite à cette fin une centrale de cogénération moderne. Les eaux usées sont traitées dans la propre station d’épuration de l’entreprise.

ENGAGEMENT EN FAVEUR D’UNE CONSTRUCTION DURABLE.

KALDEWEI est membre de la Société allemande pour la construction durable (DGNB). Dans le cadre de la certification du bâtiment, cette dernière réalise des évaluations basées sur une durée d’utilisation de 50 ans. Les produits KALDEWEI ont obtenu de bons résultats lors de l’analyse innovante du cycle de vie réalisée par la DGNB, notamment grâce à leur garantie de 30 ans.

Au niveau international, KALDEWEI est membre du U.S. Green Building Council, qui a développé la norme LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) pour une construction respectueuse de l’environnement et climatiquement neutre. De plus en plus demandé par les investisseurs et les constructeurs, l’écolabel s’appuie sur les déclarations environnementales de produit (telles que celle déposée par KALDEWEI) pour l’attribution de la certification des bâtiments écologiques. KALDEWEI est par ailleurs membre du Singapur Green Building Council.

Notre adhésion marque notre soutien aux objectifs de l’Institut Bauen und Umwelt e.V. (IBU) – et notamment la promotion de la construction durable. L’IBU gère un programme de déclaration environnementale de type III selon 14025 et EN 15804. L’établissement de déclarations environnementales de produits (en : Environmental Product Declarations ou EPD) et leur publication dans le programme de déclaration de l’IBU nous permet de fournir toutes les informations environnementales pertinentes sur nos produits.

 

EPD "IBU.data"

AGIR DURABLEMENT – EN COLLABORATION AVEC LE WWF.


En tant qu’entreprise familiale, nous pensons également aux conséquences de notre activité, aux futures générations et à l’environnement que nous leur laisserons. C’est pourquoi nous nous engageons pour la préservation de notre habitat marin, actuellement menacé par l’augmentation rapide des déchets plastiques. En tant que partenaire du WWF, nous soutenons un projet pilote visant à réduire durablement et efficacement le rejet de déchets plastiques dans les océans. L’idée est de rendre les plastiques trop précieux pour les jeter. Pour KALDEWEI, il s’agit d’une nouvelle étape intelligente vers un avenir durable.

DELTA DU MÉKONG

LE WWF ET KALDEWEI METTENT EN PLACE UN SYSTÈME DE TRI DES DÉCHETS DANS LE DELTA DU MÉKONG. L’OBJECTIF : ÉVITER LE REJET DE 2300 TONNES DE PLASTIQUE DANS LA MER CHAQUE ANNÉE.

Le plastique est rejeté dans les fleuves et finit sa course dans la mer. Le delta du Mékong est particulièrement touché par ce phénomène. Au Vietnam, une grande partie des déchets est en effet éliminée dans la nature. Lorsque le Mékong déborde pendant la saison des pluies, il entraîne avec lui des tonnes de déchets plastiques dans le Pacifique. Le projet pilote Long An vise à prévenir durablement ce problème en transformant les déchets en opportunités.

Long An est une province située au nord-ouest du delta du Mékong. Comme tout le Vietnam, elle croule littéralement sous les déchets. Le projet pilote mené conjointement par le WWF et KALDEWEI mise sur le renforcement de l’esprit d’entreprise et sur l’exploitation des déchets en tant que facteur économique.

« Plus de 80 % des déchets du delta du Mékong sont organiques », déclare Trinh Thi Long, du WWF Vietnam. Si le tri est effectué au niveau des ménages, les déchets organiques peuvent être séparés des déchets plastiques dès ce stade, et par exemple être vendus comme engrais ou comme matière recyclable afin de contribuer ainsi au financement du système. Il s’agit d’une situation gagnant-gagnant pour les petites entreprises locales – et pour l’environnement.

L’objectif : prévenir 60 000 tonnes de déchets plastiques.

2300 tonnes de déchets plastiques peuvent ainsi être collectées chaque année à Long An. Les capacités libérées dans les décharges et les incinérateurs peuvent par ailleurs servir au démantèlement des tas d’ordures qui gâtent le paysage. Le projet prévoit également d’impliquer les habitants de la région. La participation de la population permettra en effet de transférer le projet pilote à d’autres districts et provinces du delta du Mékong. Quelque 60 000 tonnes de déchets plastiques sont d’ores et déjà collectées et recyclées chaque année au lieu d’être rejetées dans les océans.

Le projet Mékong du WWF en chiffres.

  • Localisation du projet : Long An dans le delta du Mékong, au Vietnam

  • Mise en place d’un système de recyclage pour 1,5 million d’habitants

  • À moyen terme, 2300 tonnes de déchets plastiques en moins chaque année dans la seule province de Long An
  • À long terme, 60 000 tonnes de plastique en moins chaque année dans l’ensemble du delta du Mékong.