• Inspiration
  • Design
  • Werner Aisslinger et Tina Bunyaprasit

« L’IMAGINATION N’AURA PLUS DE LIMITE DANS LA SALLE DE BAIN ! »

[Translate to Französisch:] Aisslinger und Bunyprasit


Designer renommé, WERNER AISSLINGER est lauréat de nombreux prix. Son « fauteuil Juli » est exposé au MoMA, son studio Aisslinger est installé à Berlin et à Singapour. Les travaux de son studio de design font par ailleurs actuellement à eux seuls l’objet d’une exposition de musée sous le titre « House of Wonders », Werner Aisslinger et son équipe ont mis en scène leurs objets à la Pinakothek der Moderne de Munich. Une baignoire KALDEWEI y est notamment exposée.

MONSIEUR AISSLINGER, VOUS AVEZ, EN COLLABORATION AVEC TINA BUNYAPRASIT, DESSINÉ VOTRE PREMIÈRE COLLECTION DE SALLES DE BAINS. AIMEZ-VOUS TRAVAILLER EN TERRAIN INCONNU ?

W. Aisslinger : Notre studio de design maîtrise de nombreux univers. Nous sommes habitués à nous confronter à de nouveaux contextes créatifs et à travailler sur de nombreux projets d’architecture intérieure de grande envergure tels que des hôtels, des centres commerciaux, des bateaux de croisière, etc. La planification de salles de bains est par conséquent un sujet que nous maîtrisons.


QUELLES SONT LES SPÉCIFICITÉS DE LA CONCEPTION D’OBJETS DE SALLES DE BAINS ?

W. Aisslinger : les salles de bains évoluent de manière fulgurante. En plus d’être désormais plus grandes, plus confortables et plus axées sur le bien-être, elles vont dans l’avenir constituer les seules pièces du logement dans lesquelles les rituels quotidiens seront plus importants que l’univers numérique désormais omniprésent. Les designers doivent ainsi créer un espace de bien-être à la fois coloré, axé sur le matériau, différent et imaginatif.


QUEL A ÉTÉ LE PLUS GRAND DÉFI LORS DE LA CONCEPTION DES ÉTUDES ?

W. Aisslinger : Continuer à aller de l’avant, cette fois avec KALDEWEI, et tester l’absence de rebord sur l’acier émaillé.
Se posait ensuite la question de la réinterprétation totale des baignoires à simple paroi et de leur intégration dans l’architecture des espaces. C’est ainsi que sont nés TRICOLORE et GRID, qui proposent tous deux une nouvelle approche architecturale. Sous forme de baignoire et de vasque indépendantes, ces meubles
adoptent à la fois des structures sculpturales et fonctionnelles.

POÉTIQUES ET IMAGINATIVES.
COMME LA SALLE DE BAINS
DE L’AVENIR.

Werner Aisslinger & Tina Bunyaprasit: TRICOLORE.


TRICOLORE développe deux nouveaux thèmes de façon ludique : l’univers de la salle de bains traditionnellement blanc monochrome est d’une part totalement révolutionné par une polychromie. Le concept reprend par ailleurs l’archétype historique de la baignoire îlot à pattes de lion dans un design moderne et résolument nouveau. Tout est dans le collage : la baignoire est émaillée dans deux couleurs, la troisième couleur est apportée par le piètement, dont la bande périphérique semble avoir été découpée dans une autre baignoire.

Werner Aisslinger & Tina Bunyaprasit: GRID.


Le concept GRID naît de la dissolution des surfaces et des volumes au profit d’une structure de cadre ouverte. Cette dernière confère aux meubles à paroi simple et au design léger un aspect aérien dont seuls les contours sont visibles. En plus de supporter la vasque et la baignoire, la structure en treillis permet également l’intégration, par collage, de tablettes destinées à la disposition de produits de beauté, d’accessoires ou de plantes.